Bravo aux 2030 activistes qui ont bloqué la République des pollueurs !

Bravo aux 2030 activistes qui ont bloqué la République des pollueurs !

activistes bloquant la République des pollueurs

Vendredi 19 avril a eu lieu la plus grande action non violente de désobéissance civile jamais organisée en France : Bloquons la République des Pollueurs. Fruit de la collaboration d’ANV COP21, GreenPeace, Les Amis de la Terre, et de nombre d’autres associations partenaires, cette action a réuni plus de 2000 personnes dont des citoyen.ne.s militant.e.s de Paris en Commun.

L’opération, une réussite, a consisté au blocage du parvis de la défense et des sièges sociaux de La Société Générale, Total, EDF dans le but de donner l’alerte sur les méfaits des entreprises ciblées en matière de pollution.

Une antenne du Ministère de la transition écologique et solidaire a également été bloquée pour dénoncer la connivence entre le gouvernement macroniste et les lobbys des entreprises les plus polluantes du CAC 40. Rappelons également qu’à Paris, Anne Hidalgo a choisi de financer les travaux du théâtre du Châtelet par un mécénat avec le gros pollueur Total, qui pourra donc apposer son logo et sa publicité dans ce lieu culturel ! Face à ces (ir)responsables politiques complices des pollueurs, nous saluons l’action déterminée des activistes, des citoyennes et des citoyens, des associations !

La méthode de désobéissance non-violente

Comme toute action non violente, il faut garder à l’esprit que ce ne sont pas des personnes que nous attaquons, mais des systèmes. Nous n’avons pas d’ennemis, seulement des adversaires. Nous souhaitons mener des actions déterminées tout en respectant les personnes. C’est avec ces critères en tête que nous nous assurons que les personnels des banques, des entreprises, les fonctionnaires, les clients, les passants ainsi que les forces de l’ordre sont respectés.

Aucune agression physique ou psychique n’est tolérée de la part des activistes, ni aucune dégradation matérielle non décidée collectivement à l’avance et assumée publiquement. Le caractère public de l’action, avant tout destinée à sensibiliser et conscientiser les citoyens est primordial. À ce titre, toutes les actions non violentes se font et se défont à visage découvert. Les activistes n’ont rien à cacher, ni rien à se reprocher.

Dans le cadre de la campagne des municipales à Paris, nous, militant.e.s de Paris en commun, partageons la philosophie de l’action non violente. Devant l’urgence de la situation sociale et écologique nous estimons qu’il est temps de repenser nos modes d’action, en assumant la désobéissance civile et en nous inspirant de ces méthodes de non-violence !

Rejoignez-nous !

Rejoignez le groupe “Actions symboliques non violentes et désobéissance civile” en cliquant ici ! (pour participer au groupe, nous vous demanderons de suivre une formation à l’action non violente dans le cadre d’une association habituée à ce type d’actions)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu